Rapport des Directeurs

George Retek

Directeur du District 1

RETOUR À L’ÂGE DES TÉNÈBRES

 

 

Je ne commente généralement pas les items qui n’ont pas été approuvés par le Conseil. LA réunion du Conseil au printemps 2011 appelle cependant une exception que je vais élaborer plus loin.

 

DÉCISIONS MAJEURES DU CONSEIL

 

1. FINANCE

 

      1.      Le budget  2011 prévoyant un revenue net de 140 880$ (immédiatement révisé à 116 880$) a été approuvé 24 contre 1. Le budget de dépenses en capital qui avait été révisé à la dernière minute de 81 000$ à 681 000$ a également été approuvé par la même majorité. J’ai enregistré le seul vote négatif dans les deux cas. D’autres détails la-dessus plus loin.

 

      2.      Je ne fais pas parti du comité de vérification cette année. Le comité actuel a présenté son rapport au Conseil sans mentionner avoir enquêté sur le suivi de nos politiques financières et avoir découvert des écarts sérieux. Les états financiers vérifiés pour 2010 n’ont pas été présentés mais on s’est engagé à la faire plus tard.

 

      3.      Au cours des deux dernières années, je me suis rendu compte que des informations financières importantes n’ont pas été présentées à tous les membres du Conseil. Puisque les membres du Conseil des organisation sans but lucratif ont la re4sponsabilité de régulièrement contrôler les activités de leur organisation, protéger ses actifs et s’assurer que les affaires sont gérées avec transparence, j’ai proposé une motion pour assurer que les documents financiers importants soient distribués à tous les membres du Conseil, à moins qu’ils ne soient déclarés confidentiels par le Président ou le Trésorier. Dans ces cas, les membres du Conseil devraient être informés sommairement du contenu des documents, excluant les parties confidentielles.

 

Ma motion a été battue. Le rideau derrière lequel sont camouflées les informations demeure en place. Qui en profite ? Je ne le sais pas. Tout ce que je sais, c’est que les ressources de nos membres en souffrent.

 

Voici quelques cas pour illustrer la situation actuelle :

 

      a)      Le budget de dépenses en capital de 2011 était inscrit à 81 000$ en novembre 2010. En mars 2011, le montant a été révisé à 681 000$ pour des logiciels additionnels. Aucun détail ou explication n’ont été fournis. Cependant, on nous a assuré que la politique de soumissions confidentielles sera suivie (en passant, elle ne l’a pas été suivie pour le projet précédant).

 

      b)      Nous avons réalisé la plus importante dépense de notre histoire lorsque nous avons négocié l’achat de notre nouveau siège social en 2009 (le montant annoncé était de 6 millions, mais le montant réal n’a toujours pas encore été dévoilé). Peut-on imaginer une raison valable d’empêcher les membres du Conseil d’avoir accès à cette information? Durant la réunion du printemps 2011, nous venons d’apprendre que le nouvel édifice qui devait d’abord être exempt de taxes municipales vient plutôt de subir une énorme augmentation de ses taxes. Fin novembre, on nous a informés que les taxes seraient de 42 352$. Soudainement,, en décembre 2010, le montant final s’élève plutôt à 146 724$. Le 7 mars 2011, le montant estimé pour cet item était de 250$. Deux jours plus tard, le montant était révisé à 24 000$. Y a-t-il un lien en quelque part ? Nous ne le savons pas parce que la documentation nous est refusée. Quelqu’un s’en préoccupe-t-il ? Oui, moi. Et j’en suis frustré

 

      c)      Il est de tradition d’obtenir un rapport actuariel avant la finalisation des états financiers vérifiés. Pour l’année 2009, l’ACBL a obtenu deux rapports actuariels, ce qui est très inhabituel. Ma demande d’avoir accès à ces rapports (sans les informations confidentielles s’il y en avait) a été refusée à ce jour.

 

Pendant encore combien de temps nos membres vont-ils accepter ces dépenses non autorisées et non documentées ?

 

Plusieurs des membres du Conseil sont des individus honnêtes et travailleurs, possédant peu ou pas de formation financière et n’ayant pas beaucoup d’intérêt pour ce type d’information. Dommage qu’il n’existe pas plus de compréhension du besoin de meilleurs contrôles financiers. Je suis profondément inquiet du manque de contrôle et de diffusion d’information au sujet des activités défavorables entreprises par notre organisation.

 

2. TOURNOIS ET CLUBS AND CLUBS

 

      1.      Un joueur ne peut s’inscrire à plus de deux parties internet sanctionnées par l’ACBL à l’intérieur d’une période de 60 minutes.

 

      2.      Habituellement, les mois de février (Junior), avril (Charité) et septembre (International) sont dédiés à des parties spéciales de collecte de fonds. D’autres parties spéciales ACBL-Wide ne peuvent se tenir durant ces mois.

 

      3.      À titre expérimental, une légère modification a été faite à la formule de seeding pour les NABC et les KO.

 

3.  POT POURRI

 

      1.      Bill Cook a été élu trésorier pour une année à compter du 1er mai 2011.

 

      2.      Une demande de réadmission à l’ACBL a été refusée à M. Lanzarotti et A. Buratti.

 

      3.      Un certificat d’amendement de l’incorporation de l’ACBL  a été soumis pour approbation à la réunion annuelle des membres (formalité de routine).

 

      4.      Le vote électronique sur les motions de l’ACBL est maintenant autorisé lorsque les résultats sont unanimes. Chaque vote d’un membre doit inclure un fax ou une copie email de la signature du membre pour être valide.

 

      5.      L’adhésion à l’ACBL est en léger déclin à date pour l’année 2011.

 

      6.      Une réflexion est en cours sur la subdivision du fonds Junior. Des détails suivront.

 

      7.      L’ACBL est à la recherche  d’un nouveau PDG. J’encourage les joueurs qui ont des talents de gestion et des connaissances financières à poser leur candidature.

 

      8.      Toutes nos félicitation à l’ex-Montréalais Erik Kokish qui vient d’accéder au Temple de la Renommée du Bridge (Bridge Hall of Fame).

 

CHANGEMENT IMPORTANT

 

La finale de district GNT qui devait avoir lieu à Québec en mai se tiendra plutôt à Montréal le 3 avril, durant le régional de la FCB.

 

CELEBRATION

 

Après avoir été délaissé durant plusieurs années, le Canada obtient enfin un NABC à Toronto en juillet 2011. AU plaisir de vous y rencontrer tous.