Rapport des Directeurs

George Retek

Directeur du District 1

LE PRINTEMPS EST DE RETOUR

Voilà le printemps est le titre d’une de mes chansons favorites. Il convient tout à fait à l’arrivée de la nouvelle année, marquée de grandes ambitions et de nouveaux espoirs. L’un de mes grands espoirs est que l’ACBL modifie les règlements du Board Oversight Committee (Comité de surveillance du Conseil), tel que décrit au paragraphe III/1 de mon rapport.  

La rencontre du printemps 2007 s’est tenue à St-Louis. Son organisation et son déroulement ont été menés avec brio par Glenn Smith and Mike Carmen.  

Faits saillants de la rencontre du Conseil.    

I.    FINANCES  

1.    Jack Zdancewicz, ex-responsable en chef des finances de l’ACBL, a été assigné à de nouvelles fonctions. Nous accueillons avec plaisir la décision du Conseil d’embaucher un nouveau Directeur des Finances et de la Comptabilité.  

2.    Changement majeur en 2006: L’ACBL a vendu son magasin d’articles de bridge à Baron Barclay. Tout en perdant une source de profits potentiels, l’ACBL a par contre pu éliminer une dizaines de postes dans son organisation, s’est assurée d’un flux de revenus de royautés et verra ses revenus publicitaires augmenter au cours des prochaines années.  

3.    Changement majeur prévus en 2007: Vente de notre siège social à Memphis ce printemps et déménagement vers un nouvel emplacement (à préciser) à la fin de 2008.  

4.    Bien que les états financiers vérifiés de 2006 indiquent un revenu net de 13 000$, les montants présentés par la Direction illustrent plutôt une perte de 175 000$. Les deux sources principales de cet écart sont des revenus d’abonnements différés et des changements dans la valeur au marché de notre portefeuille d’investissement.  

5.    Une préoccupation majeure du Comité des finances est la méthode de calcul et la justification des frais des Directeurs durant les tournois.  

6.    Retrait de la motion (à laquelle je m’étais opposé) visant à charger aux autres organisations de bridge les frais de service de nos Directeurs de tournois. Les nouveaux règlements autorisent les Directeurs de tournoi à contracter directement leur temps libre auprès des autres organisations et à conserver leurs revenus, plutôt que de les verser à l’ACBL. Cela réduira les revenus de l’ACBL de certains montants qui étaient jugés par plusieurs comme étant contre-productifs.  

7.    À la demande de la direction, les demandes des Districts/Unités/Bénévoles pour du matériel avec copies-papier ne seront plus acceptées en raison des alternatives offertes par les moyens électroniques. Cependant, des copies-papier seront fournies sur demande directe à Memphis (car les membres du Conseil ne sont plus autorisés à communiquer avec le personnel de Memphis).  

8.    Le Conseil a éliminé  la provision (je me suis opposé) visant à réduire le per diem des directeurs lorsque des bénéfices occasionnels leur sont offerts  (tels que lunch et hébergement). À nouveau, cela ajoutera des coûts additionnels à l’ACBL.  

9.    Le prévisions budgétaires révisées de 2007 anticipent des revenus excédant les dépenses de 65 000$.  

II.   TOURNOIS ET CLUBS  

1.    Révision des compensations versées pour les gagnants de districts dans le Paires Nord-Américaines (NAP). À compter de 2008, les gagnants recevront chacun 700$ pour une première place et 300$ pour une seconde place. En plus, ils n’auront pas à payer de droits d’entrée dans les événements. Bien que cela permette d’économiser de l’argent pour l’ACBL, ce changement affectera nos  joueurs participants, dont les frais de transport en avion sont généralement supérieurs aux montants alloués (je me suis opposé à cette décision qui a été approuvée 13 contre 12)  

2.    Abolition de la pratique permettant de convertir en points de maître ACBL les points de maître étrangers gagnés lors d’événements non ACBL (à l’exception des Championnats mondiaux).  

3.    Approbation de nouvelles règles de résidences pour la participation aux Équipes Grand National (GNT) dans les cas suivants:  

a)    Joueurs migrateurs durant l’hiver (Snowbirds)

b)    Joueurs habitant près des frontières

c)    Joueurs possédant plus d’une résidence  

        Les joueurs qui souhaitent utiliser ces nouvelles règles doivent demander l’autorisation à leur Comité de procédure du district ou solliciter l’avis de Memphis.  

4.    Changement à l’allocation maximum de carry over:  

a)    Événements Board-a-Match de quatre sessions: 5 étuis

b)    Board-a-Match Reisinger : Avec 20 équipes qualifiées en semi-finale à 3 étuis; avec 10 équipes qualifiées en finale à 5 étuis

5.    Modification des règlements pour les tournois régionaux de 6 ½ jours afin de permettre une plus grande flexibilité dans l’organisation de la première demi-journée. Les organisateurs peuvent maintenant céduler dans cette demi-journée le début de tout événement de deux sessions ou plus.  

III   POT-POURRI  

1.    Je suis convaincu que les supporteurs de la résolution qui suit étaient de bonne foi et n’avaient aucunement l’intention  de ranimer l’esprit du sénateur McCarthy. Observez cependant les impacts non voulus d’une résolution  conduite de manière incorrecte.  

Je me suis opposé à nouveau au règlement (qui a cependant été approuvé) imposant des communications exclusivement écrites (email, fax ou poste régulière) entre les représentants de district et le personnel de Memphis. Seuls les appels d’urgence sont autorisés et ils doivent être acheminés au Chef de la direction ou à son représentant en titre. Alors que toute personne peut communiquer directement avec le personnel du bureau-chef de Memphis, les directeurs de district qui représentent leurs membres et sont les mieux informés de la situation locale ne peuvent le faire. Quelle logique?!?  

Tandis que ceux qui ne respectent pas cette règle sont sujets à des mesures disciplinaires, le Comité de surveillance n’a pas à informer les accusés  du crime qu’ils ont prétendument commis.  

Je le sais, car cela m’est arrivé. J’ai été averti que des plaintes ont été déposées contre moi par des employés au sujet de la règle interdisant les appels directs et que je pourrais être poursuivi par eux. Lorsque j’ai demandé des informations au sujet des plaintes, la réponse a été qu’elles n’étaient pas précisées et que je devais être au courant moi-même. Hmm. Très intéressant. Le classique littéraire de Franz Kafka (Le procès) décrit le procès d’un  innocent qui se fait arrêter et que l’on dit coupable simplement parce qu’il a et arrêté… et qu’il devrait savoir pourquoi.  

Sauf que cette histoire d’ACBL a lieu en 2007. Le très sage aviser légal de l’ACBL qui recommande sans cesse aux comités de discipline de collecter minutieusement tous les faits afin de s’assurer qu’ils seront présentés correctement et que les droits des accusés seront protégés, conseille maintenant le Comité de surveillance de ne pas dévoiler les détails des plaintes déposées. Cela mettrait-il en cause la sécurité nationale?  

2.    En versant un montant additionnel de 4$ par table, les clubs peuvent maintenant tenir un nombre illimité d’événements spéciaux de collecte de fonds décernant les points de maître en triple. Ce règlement vise à supporter des causes reconnues telles que les juniors ou la représentation internationale et stimule également la survie des clubs les plus débrouillards.